Accueil

Annick Chiron

Annick Chiron étudie la dynamique autochtone depuis plus de douze ans. Elle a obtenu à  l'Université Laval à  Québec un doctorat en anthropologie portant sur les demandes de pardon des gouvernements aux Premières Nations et s'est notamment intéressée à  celle offerte en 1988 par le gouvernement fédéral américain aux Unangan de l'Alaska pour leur déportation dans des conditions inhumaines pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle voue une grande admiration à  ce peuple du Grand Nord.